Cet axe concerne la reconversion du site de la centrale nucléaire de Tihange, tant du point de vue de l’emploi que du site et du bâtiment, en collaboration avec ENGIE Electrabel. L’objectif est d’identifier les filières locales qui pourraient profiter du démantèlement, mais aussi les pistes de reconversion du personnel. Le Gouvernement wallon souhaite en effet que toutes les pistes possibles pour assurer la préservation des talents et la reconversion des travailleurs qui maîtrisent des compétences très convoitées au niveau industriel soient étudiées.

Le contexte

La décision d’imposer l’arrêt des centrales nucléaires en Belgique est une compétence du Gouvernement fédéral. Sur le site de la centrale de Tihange, il existe en réalité 3 réacteurs nucléaires. En mars 2022, le Gouvernement fédéral a décidé de la prolongation du réacteur Tihange 3 et a maintenu la décision de l’arrêt deux réacteurs d’ici fin 2025 (Tihange 2 en 2023 et Tihange 1 en 2025).

Pour le Gouvernement wallon, pour ENGIE Electrabel et ses sous-traitants, pour les acteurs locaux, l’arrêt et le démantèlement de 2 réacteurs sont des changements importants, justifiant de mettre en place un plan d’actions de grande ampleur pour anticiper leurs effets sur l’emploi, les entreprises et les collectivités locales.

Quelques repères

La mise à l’arrêt définitif puis le déclassement des réacteurs de la centrale nucléaire sont des processus de temps long. La phase de mise à l’arrêt définitif a pour but de retirer toutes les matières fissiles, produits dangereux et fluides des centrales, elle prend entre 3 et 5 ans. Ensuite vient le démantèlement de tous les équipements jusqu’à la décontamination des bâtiments pour que tout ce qui reste soit « libéré », c’est-à-dire jugé sans danger lié à la radioactivité. Cela devrait prendre 12 à 15 ans soit jusqu’à 2040 pour que le déclassement soit officiel.

Les grandes étapes sont décrites plus en détails et de manière visuelle sur une page dédicacée du site internet de ENGIE Electrabel.

Le rôle de la Delivery Unit Tihange

Le rôle de notre équipe est d’être en collaboration avec ENGIE Electrabel, l’exploitant de la centrale ainsi qu’avec les différents points de contact au gouvernement – régional et fédéral – afin de servir de relais pour faciliter la mise en place des filières de reconversion possible du personnel (direct et indirect) de Tihange et accompagner la mise en place de nouvelles filières locales qui seraient utiles au démantèlement.